Rue de Belleville

Ajouter aux favoris, modifier, noter ? Connectez-vous →



Partager

En contexte dans le parcours : Presque à la campagne sur l'autre butte

(Depuis l'étape : Cité Leroy, Cité et Villa de l'Ermitage). Au lieu de suivre la rue des Pyrénées vers le nord (sauf si n'avez plus de temps et souhaitez rejoindre la rue de Belleville au plus vite), obliquez plutôt au sud en retrouvant la rue de Ménilmontant puis, à droite en remontant, la rue du Retrait. A numéro 17 de cette dernière, traversez le joli passage qui vous emmène rue Boyer, que vous prendrez à gauche. Arrivé rue de la Bidassoa, tournez à droite toute et retournez rue de Ménimontant, puis rue Henri-Chevreau dans le prolongement. Allez faire un tour Villa Castel, rue du Transvaal (numéro 16), petit ensemble coquet de maisonnettes d'atmosphère provinciale, puis traversez le square des Couronnes et le parc de Belleville. Sortez au niveau de la rue Ramponeau que vous suivrez jusqu'au boulevard de Belleville, lequel, pris vers la droite, vous mènera finalement jusqu'au début de la rue de Belleville.

Par iperiago le - Modifié le

Il semble que ce contenu n'ait pas été modifié depuis quelque temps. N'hésitez pas à nous indiquer s'il nécessite une mise à jour. Signaler une erreur
Amusez-vous à résoudre...
  • Le lieu de naissance d'Edith Piaf

    Une plaque l'indique, à vous de la trouver ! Certains affirment que la chanteuse serait née sur les marches de la porte d'entrée de l'immeuble, ce qui est toutefois contredit par son état-civil.

Vous avez trouvé ? Vous êtes sur place ? Prenez des photos et déposez-les !

Se repérer sur la page de l'itinéraire →
Le lieu

Elle est le centre du quartier de Belleville, et la principale rue de l'ancien village de Belleville (déformation de "belle vue", Belleville étant l'une des collines les plus hautes de la capitale). Elle existe depuis 1670 (Belleville appartient à Paris depuis 1860).

A voir notamment : la rangée d'ateliers du numéro 18 (il faut passer une cour et un couloir) ; l'enfilade de 4 cours située au numéro 38 (mais la porte risque d'être fermée) ; pour l'anecdote l'ex cinéma Le Féerique (désormais un supermarché), au numéro 146, cinéma qui a inspiré Eddy Mitchell pour sa chanson La dernière séance ; le regard de la Lanterne (ouvrage permettant l'accès à une canalisation) au numéro 213 ; et le cimetière de Belleville au numéro 250.

C'est également dans cette rue que serait née Edith Piaf en 1915.

Par iperiago le - Modifié le - Signaler une erreur
Commentaires